Newsletters

  Damien Ducept - French glory at the Quadrangular

An outstanding French team defied all the odds in the final singles to overcome a strong Catalan selection and win the 2017 Quadrangular International at El Pilar-Sarria. Damien Ducept was an inspirational captain of that French octet. Damien gave us this reaction.

fippa.org: Congratulations on France’s win. How does it feel to captain the winning team in the Quadrangular International?

Damien Ducept: We are obviously very happy and very proud of each player in the team. It is also the result of numerous competitions played during the winter and spring, regional selections and the national trophy.

fippa.org: What was the process to select the French team?

Damien Ducept: It was the regional trophies that made it possible to select 72 players who qualified for a national final in June. The quadrangular selection retained the best in that national final and included a young person. I would like to take this opportunity to thank our President (CPPF France), the committee and the regional officials who organized all these competitions throughout the year.

fippa.org: You were third after the initial Strokeplay rounds. How would you assess the team’s performance in the Strokeplay?

Damien Ducept: This is the third time in a row we did not win the strokeplay. Yet it is a formula that we play most often. Maybe we had insufficient time to become familiar with the course or we were fatigued after a 12 hour car journey! Or else we put ourselves under too much pressure!

fippa.org: Were you concerned looking ahead to the Matchplay and what was the game plan?

Damien Ducept: Yes, we were very motivated for the Matchplay. There were only a few points in thedifference with Galicia (7-5). I told my team that on a game match play it gets no problem. Once you have overcome Galicia, why not believe it in the same way against Catalonia? We were all able to produce four birdies in succession even after a few bad holes. We had to believe at every hole!

fippa.org: The team’s performance in the singles matches seems to have been crucial to the victories in the semi-final and in the final? 

Damien Ducept: Yes, because we are used to playing in individual matches but not in doubles. That was sure to work quickly in our favour.

fippa.org: Were there any particularly important matches in the singles against Catalonia?

Damien Ducept: All, of course, although the last ones became more stressful as I started to believe even more. At 5 matches to 5, there was my match and that of our young Thibault. I focused on my game to at least hope to play off. Once I won, I ran to see Thibault and the whole team. A tie was enough. We finally won on the last hole for a terrific 7-5 result!

fippa.org: The Catalans had a very strong team. You must be particularly pleased with a victory over the winners for previous three years?

Damien Ducept: Yes we were very happy to beat a team of famous players and that we had already seen at many open and international competitions. I had the opportunity to play one roundwith Marçal at the last Catalan Open. I was also happy with my players who all contributed points to the team.

fippa.org: Did you like the El Pilar Sarria course?

Damien Ducept: Yes we all enjoyed the grounds of Sarria. Holes varied in distance, with some greens lower, others elevated. There were trees and a little water with two tees for each of the nine holes. You are required to play every type of pitch and every type of putt. The clubhouse is small but the welcome is very friendly and warm. I recommend it to all players!

fippa.org: What are the prospects of France successfully defending the trophy in 2018?

Damien Ducept: Our chances are obviously as good as this year even if we know that on Catalan soil, there will be a sense of revenge in the air! So it will be even more interesting. We have to select the best team and prepare well.

FRENCH VERSION

fippa.org: Félicitations pour la victoire de la France. Comment se sent-on pour diriger l'équipe gagnante de 4Nations (Quadrangulaire) International?

Damien Ducept: On est évidemment très heureux et très fier de chaque joueur de l'équipe. C'est aussi le résultat des nombreuses compétitions jouées pendant l'hiver et le printemps, des sélections régionaleset du trophée national.

fippa.org: Quel a été le processus de sélection de l'équipe de France?

Damien Ducept: Ce sont les trophées régionaux qui ont permis de sélectionner 72 joueurs qui se sont retrouvés pour une finale nationale en juin. La sélection a retenu les meilleurs en y incluant un jeune. J'en profite pour remercier notre président (CPPF France), le comité et les responsables régionaux qui ont organisé toutes ces compétitions toute l'année.

fippa.org: Vous étiez troisième après les premières rondes Strokeplay. Comment évaluez-vous la performance de l'équipe dans Strokeplay?

Damien Ducept: C'est la troisième fois que nous ne réussissons pas le tour de stroke. Pourtant c'est une formule que nous jouons le plus souvent. Peut-être avons-nous eu une découverte du parcours trop rapide ou la fatigue du déplacement en voiture (12 heures!) ou sinon on se met trop de pression !

fippa.org: Étiez-vous préoccupé par le match et quel était le plan de match?

Damien Ducept: Oui on était très motivé pour le match play. Il n'y avait que quelques points de différence avec la Galice. J'ai dit à mon équipe que sur une partie de match play ça se gagne sans problème. Une fois gagnée la Galice, pourquoi ne pas y croire de la même manière contre la Catalogne ! On était tous capable d'aligner 4 birdies de suite même après quelques mauvais trous. Il nous fallait y croire sur chaque trou !

fippa.org: La performance de l'équipe dans les matchs en simple semble avoir été cruciale pour les victoires en demi-finale et en finale?

Damien Ducept: Oui car on est habitué à jouer en match play individuel mais pas en double. Ce sera sûrement à travailler rapidement.

fippa.org: Y a-t-il eu des matches particulièrement importants dans les simples contre la Catalogne?

Damien Ducept: Tous bien sûr même si les derniers sont devenus plus stressants car j'ai commencé à y croire encore plus. A 5 à 5, il restait mon match et celui de notre jeune Thibault. Je me suis concentré sur mon match pour au moins espérer le play off. Une fois gagné, j'ai couru voir Thibault et toute l'équipe. Une égalité nous suffisait. On gagne finalement sur le dernier trou pour un 7 et 5 formidable !

fippa.org: Les Catalans avaient une équipe très forte. Vous devriez être particulièrement heureux de la victoire sur les gagnants des trois années précédentes?

Damien Ducept: Oui on était très content de gagner une équipe de joueurs réputés et qu'on avait pu voir déjà sur de nombreux open et compétitions internationales. J'avais eu l'occasion de faire 1 tour au dernier open de Catalogne avec Marçal. J'étais heureux aussi de mes joueurs qui ont tous rapporté des points à l'équipe.

fippa.org: Avez-vous aimé le cours El Pilar Sarria ??

Damien Ducept: Oui on a tous apprécié le terrain de Sarria. Des trous variés en distance, avec des greens plus bas, d'autres surélevés, avec des arbres, un peu d'eau et de relief, 2 départs pour chacun des 9 trous. On peut y jouer tous les coups de pitch and putt. Le clubhouse est petit mais l'accueil est très sympa et chaleureux. A recommander à tous les joueurs !

fippa.org: Quelles sont les perspectives de la France pour défendre avec succès le trophée en 2018?

Damien Ducept: Nos chances sont évidemment aussi bonnes que cette année même si on sait que sur les terres catalanes, il y aura de la revanche dans l'air ! Donc ce sera encore plus intéressant. A nous de sélectionner la meilleure équipe et de bien nous préparer.